Inclure ses travaux de rénovation énergétique à son crédit immobilier 

Vous avez jeté votre dévolu sur une construction ancienne mais les performances énergétiques de cette dernière n’augurent rien de bon ? Pas de panique : il est tout à fait possible d’inclure des travaux de rénovation énergétique dans le crédit immobilier destiné à son achat. De la rénovation des combles à la pose d’installations photovoltaïques, cette solution vous permettra de bénéficier d’un taux avantageux pour effectuer des travaux d’ampleur sur un bien que vous projetez d’acheter. Quelques éclaircissements pour mieux vous y retrouver.

Demander un devis pour effectuer une simulation de crédit immobilier

Vous visitez votre future maison, en tombez amoureux, mais sentez dès le début que ses performances thermiques laisseront à désirer ? Aucun problème ! Demandez au vendeur ou à une entreprise de confiance un devis pour connaître le coût probable des travaux. Si vous êtes bricoleur ou vous-même professionnel et que vous projetez de réaliser les travaux de votre côté, vous pouvez aussi estimer vous-même ce montant.

L’estimation de cette dépense, ajoutée au prix de vente du bien et aux frais de notaire, vous permettra d’effectuer une simulation de crédit immobilier. L’intérêt de cette simulation de crédit immobilier est, comme l’expliquent les conseillers papernest, de connaître plusieurs éléments qui varient, par exemple, selon votre apport initial, votre projet ou la situation du marché :

  • Le taux de votre emprunt ;
  • La somme à emprunter ;
  • L’échéancier pour le remboursement.
Lorsqu’on parle de rénovation énergétique, cela concerne aussi les installations photovoltaïques.

Selon la définition donnée par le site papernest, une attestation de financement, qu’on appelle également attestation de prêt ou encore attestation de faisabilité, est un document bancaire prouvant au vendeur que vous avez à votre disposition les fonds nécessaires à l’achat et à la rénovation de son bien. L’intérêt de ce document est de vous présenter comme un candidat solide, sérieux et impliqué, pour ainsi faire passer votre dossier en tête (il est d’ailleurs conseillé d’intégrer ce papier à votre candidature dès le début). Toujours selon les experts papernest, ce type d’attestation est le plus souvent délivré par votre banque ou par le courtier immobilier que vous aurez engagé pour vous accompagner dans votre projet. 

Aussi pour le photovoltaïque

Lorsqu’on parle de rénovation énergétique, on pense bien souvent en premier lieu aux travaux d’isolation, des combles ou des murs. En réalité, cela concerne également les installations photovoltaïques.

Comme le dispose le Code de la consommation, le passage de la catégorie de crédit mobilier à celle de crédit immobilier se fait lorsque le prêt dépasse les 75 000 €. Vous retrouverez la loi correspondante sur cette page.

Ainsi, s’il vous faut financer des travaux importants, l’installation de panneaux photovoltaïques par exemple, il vous sera tout à fait possible d’intégrer ce coût à votre prêt. 

Inclure les travaux de rénovation énergétique à son crédit immobilier constitue de surcroît une solution des plus avantageuses : en effet, un prêt travaux affiche un taux plus important, tandis qu’un prêt immobilier est spécialement conçu pour permettre aux particuliers et aux professionnels de devenir propriétaires sans trop de difficultés. Il convient cependant de rappeler qu’un crédit immobilier ne peut pas être contracté pour effectuer des travaux sur un bien qui vous appartiendrait déjà.

logo instagram
logo facebook